Et l’air semble vibrer légerement

Création 2018-2019
Musique-Théâtre

Tout public à partir de 10 ans

Musique
Scènes d’enfants de Robert Schumman
Moments musicaux de Frants Schubert
Le miroir brisé de Vladimir Cosma et Jacques Prévert

Textes
Enfance de Nathalie Sarraute
Peter Pan de James Matthew Barrie
Jardin de poèmes d’enfance de Robert Louis Stevenson
J’ai donc moi aussi été un enfant d’Abdellatif Laâbi

Paroles de Jacques Prévert

Jeu théâtral et mise en scène : Xavier Besson
Piano : Sylvie Pinchon
Scénographie : Vladimir Gourko
Lumières : Anna Tubiani

Les vibrations sont d’abord celles des notes de musique,
celles du piano des Moments musicaux de Schubert et des
Kinderszenen de Schumann.
Par la légèreté de la forme et l’intensité expressive, ce 
répertoire s’apparente à la poésie : s’y mêlent fraîcheur, vitalité

et profondeur, propices aux rêveries et aux voyages intérieurs.

Les vibrations, ce sont donc aussi les émotions suscitées par
l’écoute et le jeu de ces oeuvres qui ont saisi la pianiste Sylvie
Pinchon dès son enfance et l’habitent encore aujourd’hui, et
qu’elle a voulu partager sur scène avec le comédien Xavier

Besson.

Rapprochés par une sensibilité commune aux sons et aux
mots, à leur puissance évocatrice et «colorante», les deux
artistes ont laissé libre cours à leur imaginaire, et ont tissé
autour de ces musiques une grande toile douce et
chatoyante, dans laquelle les notes des grands auteurs, de
Stevenson à Sarraute, vibrent avec, autour, contre les notes du

piano et les impressions qu’elles éveillent.

En s’imprégnant de ces musiques d’une force expressive
universelle, et de ces textes accessibles aussi bien aux
enfants, dans leur immédiateté narrative, qu’aux adultes à qui
ils proposent un regard sur l’enfance ou une plongée dans le
temps. l’air s’anime et réanime en venant toucher les
spectateurs, leurs vibrations propres, leurs histoires, leurs

souvenirs, leurs réflexions et leurs rêves.

Le spectacle sera finalisé dans sa scénogarphie et ses lumières en janvier 2020.
Des maquettes du travail ont été données à la médiathèque de Béziers dans le cadre des programmations du conservatoire départementale de Béziers accompagné d’un atelier pédagogique sur « la présence en partage : musique et théâtre. » ainsi qu’au Château des évêques de Lavérune dans le cadre de la programmation de l’association « Prélude ».