Dinosaure

Projet d’écriture_Création
Danse-Théâtre

A partir de 8 ans


Crédit photo : Marc Ginot

 

Texte : Laure Poudevigne
Ecriture chorégraphique : Estelle olivier
Mise en scène : Xavier Besson

Avec : Xavier Besson, Estelle Olivier, Laure Poudevigne

Un jour, Mu est tombée.
Elle est restée sur le sol.
Longtemps ?
Peut-être. Ça, on ne sait pas trop.
Autour, les choses, ont comme un peu changé.
Les Hommes, sans doute, qui ont fait ça.
Mu ?
ça va bien, ça va. Pas trop de dégâts.
A part _ mais vraiment, est-ce que ça vaut la peine d’en parler ?_ la sensation qu’il y a comme un petit vide en plus, un petit creux là qui,
si ça vaut seulement la peine de le signaler,
n’y était pas. Bon. C’est pas très net.
Mais quand même, Mu se demande si ce petit creux est bien à elle, et si, au cas contraire, il ne faudrait pas mieux le rendre à qui il appartient.
Mu se dit qu’elle va faire un petit bout de chemin.
Et vu que justement, il y en a un qui a l’air de commencer là sous ses pieds de chemin, alors elle le prend.

 

projet de création

C’est une image qui est apparue : un dinosaure. 
Pas un gros comme ceux des Museums d’Histoire Naturelle. 
Un petit. 
De ceux qu’on fourre dans sa poche de pantalon et qu’on peut sortir comme ça, pour jouer avec ou l’observer à la dérobée. 
Un petit dinosaure de poche qu’on dépose sur la paume de sa main et avec lequel on danse. 
Que serre t’on alors, dans sa main ?
Une réalité disparue. 
Un terriblement grand lézard fascinant, qui nous fascine, par sa disparition.
Qui nous hante comme un fantôme. 
Grand lézard sommet de son évolution. 
Inattaquable.
Maître incontesté des chaînes alimentaires.

Espèce en plénitude sur terre. 

Géant tombé.

Est-ce que tout passe ?
Que nous raconte de nous, ce dinosaure ?
C’est une image qui est apparue : un dinosaure, que serre l’Homme dans sa main.

La Cie Paradisiaque poursuit son projet de recherche et de création artistique avec un nouveau projet d’écriture originale pour la danse contemporaine et le théâtre, et réitère une construction esthétique en collaboration avec un artiste illustrateur plasticien et un compositeur.

Après avoir interrogé la rencontre avec l’Autre dans sa dernière création Puisette & Fragile, l’équipe artistique se penche sur le questionnement de l’identité et de l’espèce, à travers le regard de Mu, personnage voyageant dans les constellations d’une anthropocène utopique, dystopique, à la recherche de ce qu’elle est.

Avec Dinosaure, la Cie Paradisiaque réaffirme son engagement auprès du public jeune, en l’adressant à un public à partir de 8 ans.